Accéder au contenu principal
"Ce qui nous sauve, c'est de savoir que l'on ne peut pas guérir de ses blessures mais que l'on peut vivre avec, que l'on peut cohabiter avec elles sans qu'il y ait nécessairement de l'amertume."
Alexandre Jollien, in Petit Traité de l'abandon : Pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose (2012)

Commentaires