14 octobre 2018

Il y a un an : concert à la Zonmé

Il y a un an, j'organisais sous l'étiquette "JeF Asylum Circus #1" une soirée de sortie d'album pour Mental Bazar Electrique 3: Grâce. Épaulé par les fous de la Ligue d'Improvisation de la Côte d'Azur et coaché par le grand bassiste Stéphane, ce fut une belle soirée. En voici l'album photo :

10 octobre 2018

Fourmillement et multitude


Il me vient à l'esprit cette réflexion que je partage avec vous : JeF n'étant plus, tous les possibles ont cours. En d'autres termes, je fourmille d'idées ou plutôt d'envies : chansons, musiques ambient, titres instrumentaux à guitare, quatuor à cordes electro, même quelques idées dans le domaine du metal...

Je me sens comme un gamin dans une pâtisserie, je suis pris de gourmandises ! 

4 octobre 2018

Nouveau logo


Un nouveau logo s'impose ! Moins formaté, plus manuscrit que celui de JeF et donc quelque part un peu plus libre, ce logo se veut à l'image du changement que je souhaite pour cette nouvelle vie musicale.

3 octobre 2018

Réseaux sociaux, remodelage du blog

Réseaux sociaux

Un grand ménage a été effectué dans mes réseaux sociaux. Pour votre curiosité, j'ai géré jusqu'à 15 profils sur autant de réseaux différents : les principaux, les plus connus et décriés (Facebook profil, Facebook page, Twitter, Tumblr, Google+, Google+ page, etc.) mais aussi les alternatifs ou plus obscurs (Ello, Diaspora*, Myspace, Zikinf, Zicmeup, etc.) sans compter une liste interminables de sites dédiés aux musiciens offrant chacun un profil artiste à compléter...
Bref, tout ça pour vous dire que les réseaux sociaux ne seront plus qu'au nombre de 5 :
Et bien sûr, ce blog qui m'est cher et que j'alimente régulièrement de billets parfois savoureux.

La page Musique

Elle vous propose désormais toute ma discographie : la période JeF - TOUT JeF, pas seulement la trilogie - mais aussi les musiques sacrées, les opéras, les musiques de films, etc.

Remodelage du blog

Ce grand chamboulement s'accompagne d'un remodelage de ce blog : disparition de la page "concerts" (inutile, par expérience), de la page "images" ainsi que de la page "boutique" qui n'a jamais attiré un seul visiteur. La page "contact" est quant à elle remplacée par un widget que vous voyez à droite.
Ainsi vous n'aurez que ces onglets à disposition :

L'e-ssen-tiel. Plus clair, plus net.

J'en profite pour revoir ma manière de travailler et partager mon travail : je ne vendrai plus rien, tout sera écoutable sur les sites de streaming ou distribué gratuitement aux abonnés de ma liste de diffusion. À ce propos, vous pouvez vous y abonner ici si ce n'est déjà fait :

Inscription à la liste de diffusion



Les concerts et les expositions de fractales seront annoncés sur Facebook et via ma liste de diffusion.

En espérant que ce grand changement vous plaise autant qu'à moi puisque je sens qu'il ouvre beaucoup de perspectives !

1 octobre 2018

Lettre d'adieu à JeF

Mon cher JeF,

Autant ne pas te laisser dans l'attente et l'appréhension : après 15 ans de vie commune, c'est là que nos chemins se séparent.
Tu es né à Paris, telle une idée ou une envie griffonnée sur la page désormais jaunie d'un calepin. Tu as su m'accompagner, évoluer selon mes changements de direction. Mes changements d'air. Mais vois-tu, tu représentes à mes yeux comme un ancien monde, une ancienne manière de faire de la musique et de vivre la musique. Tu as été une "peau" ou un costume (pas si bien taillé, avoue-le) que j'enfilais sans doute pour me donner plus de contenance et d'épaisseur. Sans vouloir régler les comptes, permets-moi d'énumérer tes gros défauts, mon cher JeF.

28 septembre 2018

Immortels, chanson inédite d'Alain Bashung




"Mortels, mortels ? Je ne t'ai jamais dit mais nous sommes immortels". La voix de Bashung m'étreint d'émotion, particulièrement quand il chante : "Et toi qui n'es plus là, c'est comme si tu étais plus immortel que moi, mais je te suis de près."
Cette chanson, écrite et composée par Dominique A. pour Alain Bashung, a été écartée de l'album Bleu Pétrole paru en 2008.
Je suis impatient de découvrir l'album posthume à paraître en novembre, réalisé par Edith Fambuena qui a collaboré avec Alain Bashung dès Fantaisie Militaire (1998).