17 décembre 2018

Où nul autre que moi, extrait de Portrait(s)

photo : MK-NI, Deviantart

Il y a longtemps, ce titre co-écrit avec Franck était un appel à la découvert de soi, à parcourir un chemin connu seul de soi-même, à défricher son propre devenir. Aujourd'hui il résonne encore très fort en moi. Je le partage à nouveau, accompagné des paroles.

Où nul autre que moi


Sans voile est mon esquif
Sur l’eau immobile,
 Alentour les récifs
 Se veulent des îles,

J’avance.
En silence,
Sans fanfare,
Sans phare
Car je sais
Où je vais : Où nul autre que moi…

Au ciel de nuit, la lune
M’offre un chant de brume,
Des sirènes mais aucune
Ne trouble ma plume.
Aucun mât ne m’attache,
Rien ne me dévie.
Je suis dur à la tâche
Autant qu’à l’envie…

J’avance.
En silence,
Sans histoire.
Sans gloire…
Et qu’en faire,
Un enfer ? Où nul autre que moi…