Accéder au contenu principal

Du pessimisme vs. optimisme

La Voie Lactée et le Pic du Midi
"Le pessimisme est d'humeur, l'optimisme est de volonté" nous rappelle le philosophe Alain. Cela ne saurait mieux définir ma vision de de cet antagonisme central qui est sous-jacent dans nos existences. Laissons glisser notre esprit et la plupart du temps il ira vers le sombre, imaginera des futurs incertains,  funestes et torturés. Les actualités qu'on nous rabâche en flux continu n'arrangent en rien l'ambiance mortifère.

Où trouver la lumière ? Comment arriver à opposer à cette tendance naturelle une force de vie ?
C'est justement là que se trouve la clé : se tourner vers la vie est un choix. L'optimisme est bien de volonté ; il n'a rien de naturel. Il est une force que l'on puise, que l'on choisit en soi pour s'opposer au sombre et au néant. Nous choisissons la vie en opposition à la destruction, à l'anéantissement.

Je me souviens de cette image forte qui résume cette démarche. Un soir d'été, par une nuit sans nuage, nous admirons le ciel étoilé. Il est essentiellement sombre, constitué d'un bleu-noir intense. Pourtant nous choisissons d'admirer les étoiles qui brillent. Je crois qu'il en est de même avec nos existences. Elles sont elles aussi constituées - dans des proportions très variables selon chaque destin - de sombre, de "matière noire". Mais ce sont vers les étoiles de nos vies que nous devons nous tourner. Et en filant la métaphore, ce sont même grâce à elles que nous pouvons naviguer même quand tout semble incertain. Une chose importante que j'ai apprise et que je partage avec vous : plus nous apprenons à regarder les étoiles, plus nous découvrons qu'elles sont plus nombreuses que nous le pensions de prime abord. Et nous en trouvons partout, même dans des endroits ou des moments insoupçonnés.

Parmi les étoiles de nos vies, celles qui inspirent l'optimisme, il en est une plus discrète et pourtant importante : soi-même. En effet, nous l'oublions vite voire refusons de la regarder. Il n'est pas évident de nous percevoir comme une étoile, de comprendre ou d'accepter notre propre lumière : nous sommes la première personne qui nous est confiée. Nous nous recevons dès les premiers instants de vie comme un cadeau, mieux, un trésor. Chacun de nous reçoit quelque chose d'unique. Certain-e-s semblent être gâté-e-s par la vie. Mais toutes et tous, nous devons faire briller cette lumière, cette énergie que nous recevons. C'est un but en soi de notre existence, de notre passage ici et maintenant.

J'ai traversé des épisodes "noir mat" où l'espoir s'était tu, et je suis sûr que parmi celles et ceux qui lisent ces lignes, certain-e-s aussi se sont aventuré-e-s dans des "déserts de vie" particulièrement effrayants et pénibles. Nous n'en ressortons jamais indemnes, mais heureusement : nous sommes autres, et nous prenons pleinement conscience de l'importance de la lumière ou plus exactement, de l'importance de se tourner vers elle

Je nous souhaite collectivement et individuellement de garder nos yeux grand ouverts, de savoir regarder et découvrir les étoiles de nos vies qui sont autant de graines d'optimisme, et d'opposer aux forces d'anéantissement notre envie de vivre, et de vivre en Beauté. Et nous verrons à quel point nous sommes entourés de constellations !





Commentaires