Accéder au contenu principal
Il faut de l'amour.
Il faut le frôlement des peaux et l'échange des fluides pour vivre.
Il faut s'engouffrer dans le désir de l'autre pour s'aimer soi-même un peu.
Il faut pouvoir se perdre dans d'insondables regards pour exister ailleurs que dans sa peau.

Bruno Descamps in « D’où vient Angéla Küber ? » (2009)