8 novembre 2022

Note d'intention de la trilogie Mental Bazar Électrique

 

Petit voyage dans le temps grâce à cette trouvaille faite ces derniers jours : la note d'intention de ma trilogie Mental Bazar Electrique, parue sous le nom de JeF.

Retrouvez tout la discographie de JeF ici

Retour en 2009 : perdu dans les trop nombreux "bouts d'idées de chansons" que j'avais accumulés, je ne parvenais pas à avoir une vision de ce que je voulais vraiment faire.

C'est alors que l'idée m'a été suggérée d'écrire une note d'intention, comme lors de la pré-production d'un film : on y raconte très brièvement l'histoire, le message voulu, l'ambiance, les émotions que l'on souhaite faire ressentir, mais également les différentes influences revendiquées (en haut à droite sur la photo).

Ce document a été un véritable canvas pour la trilogie dont le nom de chacun des volets apparaît très clairement dès le début ! Cela a permis notamment de classer le textes qui sont venus bien avant la musique (ce qui me fait penser que je me suis toujours considéré comme un homme de musique, alors que les mots ont une importance considérable. L'homme de musique fait de l'ombre à l'homme de mot).

Retrouver cette note d'intention m'a fait plaisir et m'a permis de clore ce grand chapitre de ma vie. En effet, j'ai été amer du fait que Mental Bazar Electrique n'ait jamais suscité beaucoup d'intérêt. Outre mes piètres capacités en marketing, c'est surtout l'objet lui-même qui, dès son intention, est d'une noirceur peu désirable, qui laisse passer peu de lumière, sauf sans doute à la fin dans son dernier volet libérateur. Il y avait sans doute beaucoup d'impudeur à créer une trilogie autour de l'expérience de la dépression.

Aujourd'hui, je suis plus apaisé sur ce qu'est devenue cette trilogie. C'est une aventure, c'est un bel objet sombre, c'est aussi un chemin de vie car curieusement, la trilogie a prédit ce que j'allais vivre : les textes écrits en 2009 ont été annonciateurs d'épisodes de vie avec parfois une justesse troublante...