Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé JeF

Peau neuve - titre inédit live

Ce titre écrit par Franck n'existe que dans sa version live. J'aime beaucoup l'arrangement. On sent la voix qui vacille dans les refrains, la faute à mon ambition de faire une belle partie de guitare tout en chantant ! Il reste que j'aime ce titre, témoignage d'une époque

Toute la discographie de JeF en streaming !

Mettre fin à l'aventure de JeF ne veut pas dire que je renie ce qui a été accompli, bien au contraire ! Je suis fier du chemin parcouru, fier de chaque disque qui marque une étape de maturation. JeF fait pleinement partie de mon cheminement de musicien. Ainsi, Franck et moi avons décidé de mettre toute la discographie de JeF sur les plateformes de streaming. On peut aussi retrouver JeF : Sur Spotify Sur Deezer , où JeF se confond avec tant d'artistes portant le même pseudo, dommage... Sur Youtube Music , où l'utilisation de la barre de recherche est indispensable... Sur Apple Music Sur Amazon et tant d'autres plateformes de streaming dont nous ignorions l'existence jusqu'alors ! À vos smartphones, ordi, ou tout ce que vous préférez pour écouter de la musique et redécouvrez l'avebture de JeF, de JeF (2003) à Mental Bazar Electrique 3: GRÂCE (2017) !

La toile de soi - Face à face

De la période bicéphale de JeF (dont 3 albums sont issus), j'ai toujours eu une préférence pour " Face à face " que je trouve cohérent, abouti, dense. Même sa pochette étrange me plaît.

La chanson la plus folle : Journée de travail

La chanson la plus folle que j'aie écrite avec Franck n'est paradoxalement pas extraite de la trilogie Mental Bazar Electrique, mais de l'album Portrait(s) sorti en 2006. Il s'agit de " Journée de travail"  (relatant les ennuis d'un assassin !)  qui multiplie les influences musicales en 4 minutes 40. Vous y trouverez : Beatles, Rage Against The Machine, Queen, Emir Kusturica... Franck s'est docilement plié à l'exercice des très nombreux chœurs dont je me souviens qu'il ne comprenait pas trop ce que cela donnerait au final... Et il a été magistral ! Sa voix empilée, démultipliée donne toute la couleur à ce titre... unique ! Journée de travail

Heart shaped box (reprise)

Il y a 11 ans de cela, je reprenais à ma manière Heart Shaped Box de Nirvana pour un concert unique au Yono à Paris (en plein jour de grève... )

Il y a un an : concert à la Zonmé

Il y a un an, j'organisais sous l'étiquette "JeF Asylum Circus #1" une soirée de sortie d'album pour Mental Bazar Electrique 3: Grâce . Épaulé par les fous de la Ligue d'Improvisation de la Côte d'Azur et coaché par le grand bassiste Stéphane , ce fut une belle soirée. En voici l'album photo : Album photo du concert à la Zonmé, 14 octobre 2017

Lettre d'adieu à JeF

Mon cher JeF, Autant ne pas te laisser dans l'attente et l'appréhension : après 15 ans de vie commune, c'est là que nos chemins se séparent. Tu es né à Paris, telle une idée ou une envie griffonnée sur la page désormais jaunie d'un calepin . Tu as su m'accompagner, évoluer selon mes changements de direction. Mes changements d'air. Mais vois-tu, tu représentes à mes yeux comme un ancien monde, une ancienne manière de faire de la musique et de vivre la musique. Tu as été une "peau" ou un costume (pas si bien taillé, avoue-le) que j'enfilais sans doute pour me donner plus de contenance et d'épaisseur. Sans vouloir régler les comptes, permets-moi d'énumérer tes gros défauts, mon cher JeF.

J'y vais, extrait de Portrait(s)

Monsieur Copain m'avait demandé un blues, j'avais donc écrit un blues pour Portrait(s), le dernier album de notre JeF-en-forme-de-duo. C'est devenu "J'y vais" aux accents de "J'écume", d'Alain Bashung (encore et toujours lui).

Naissance du logo de JeF

Voir cette publication sur Instagram Il y a 15 ans de cela, à la terrasse d'un bistrot, naissait le logo de JeF sur une page de calepin... Une publication partagée par Jean-Christophe (@jeanchristophe.me) le 19 Août 2018 à 6 :39 PDT Il y a 15 ans de cela, à la terrasse d'un bistrot avec Monsieur Copain , naissait le logo de JeF sur une page de calepin... Depuis le calepin a été égaré, mais allez savoir pourquoi, cette petite page était restée dans les archives. La voici donc.

La vie en virage, en duo avec Champollion

Depuis le tout début du projet Mental Bazar Électrique, je savais que la trilogie allait ce conclure avec ce texte, "La vie en virage", écrit par Philippe Pottier (voir son blog "L'amicale des êtres"). En revanche, je n'avais aucune idée de la musique. Puis est venu ce thème simple accompagné d'un arpège à la guitare acoustique (rare dans mon univers). J'ai voulu un rendu très naturel comme une prise directe. Au fur et à mesure de l'enregistrement, j'ai compris que ce titre était un duo et que la voix de Champollion , plus grave que la mienne, serait parfaite. "Champo" ajoute un présence posée, il tire la chanson et le texte vers un ailleurs : il ouvre la porte de sortie de la trilogie. La vie en virage, extrait de Mental Bazar Électrique 3 : GRÂCE

Les influences à retrouver dans la trilogie Mental Bazar Electrique

Voici en vrac  toutes les influences, toutes mes sources d'inspiration qui m'ont guidées pour élaborer les trois volets de Mental Bazar Electrique : Nine Inch Nails, Elbow, Alain Bashung, U2, Massive Attack, David Bowie, Depeche Mode, Hubert-Félix Thiéfaine, Radiohead, Serge Gainsbourg, Audioslave, Brian Eno, Hybrid, Pink Floyd, Sunn O))) À vous de les retrouver dans chacun des titres de la trilogie ! À vos casques, prêts  ? Écoutez ! Aller à la section Musique

Souvenirs de l'émission l'Oreille qui gratte n°720

Photos : Simon Pégurier

Le premier album de JeF réédité !

En février, ce sera les 15 ans de la sortie du premier (mini) album de JeF ; l'occasion de le remastériser et de l'accompagner de quelques inédits ! À l'époque, Monsieur Copain officiait au micro et à la plume : cette réédition nous permet de se replonger dans la genèse de notre écriture commune.

Mental Bazar Electrique : de l'influence du lieu d'enregistrement sur le résultat

Dans un billet précédent, je vous avais parlé de la genèse de la trilogie Mental Bazar Electrique , la réflexion qui a été à l'origine de sa création. Mais il y a un autre détail que je ne vous avais pas révélé jusqu'à présent : chaque volet de la trilogie a été enregistré dans un lieu différen t. Ainsi chaque album garde en filigrane, en empreinte, le lieu dans lequel il a été conçu.

À tire d'elle, version concert

Seul en mode guitare et voix, j'ai revisité " À tire d'elle " lors de mon dernier concert à la Zonmé. Merci à Seb d'avoir eu l'idée de projeter le clip de la chanson sur le mur derrière moi, au milieu des étoiles. Cela souligne la dédicace toute particulière de cette chanson.

Des étoiles sous la pluie, étirée 12 fois

Pour la curiosité ou pour le fun ou pour les deux, je me suis amusé à étirer avec un facteur 12 ma chanson " Des étoiles sous la pluie ". J'ai utilisé pour cela le logiciel Paul Extreme Sound Stretch . Le résultat est étonnant et impressionnant : la matière sonore est tellement étirée qu'elle perd son caractère de chanson et devient instrumentale, quasi abstraite. Par le jeu des réglages du logiciel, le son rappelle celui d'un orgue et évoque par moments la partition Hans Zimmer pour le film Insterstellar. Au milieu des étoiles, donc. La boucle est bouclée.

La nuit je mens (reprise)

À l'occasion des 70 ans d'Alain Bashung, j'ai revisité l'un de ses plus grands succès (et sans doute son plus beau titre) : La nuit je mens.

Podcasts, photos et vidéos de l'émission l'Oreille qui Gratte n°720, avec JeF

Retour sur l'émission l'Oreille qui Gratte : Simon Pégurier et Gilbert Tau m'ont fait le plaisir de m'accueillir pour leur émission le 7 novembre dernier. Un grand moment pour moi puisque c'était ma première véritable radio ; j'avais déjà répondu à des interviews par téléphone mais n'avais jamais été invité en studio. Durant l'émission précédente (19/10/2017), Gilbert avait fait une chronique pour présenter Grâce, mon dernier album : Il a cité la très belle chronique de Fred Natuzzi du blog musical Clair et Obscur . Prenez le temps de lire la jolie prose de Fred. Puis nous avons enregistré l'émission dont vous trouverez les podcasts en suivant ce lien . Simon a filmé les sessions acoustiques que vous pouvez retrouver ici : Voici quelques photos prise par Simon Pégurier durant l'émission :

Concert à la Zonmé : merci à vous !

Photo : Amandine Thinselin Je n'ai qu'un seul mot : merci ! Merci à vous d'être venus pour cette soirée pour célébrer la sortie de Grâce ! Merci pour avoir fêté avec moi la fin de cette trilogie Mental Bazar Électrique ! Merci à toute l'équipe de la Zonmé, à Stéphane, à Sébastien, à Amandine. Et de retour au travail pour vous préparer la suite des aventures...

Chronique de Grâce par le blog Clair et Obscur

Le blog Clair et Obscur a publié une chronique , signée de Fred Natuzzi, de mon dernier album Grâce. Je suis vraiment touché car visiblement l’album lui a vraiment plu, et il en a capté tout les nuances, sa place dans la triologie, la progression des titres vers plus de clarté et plus de libération. Je vous invite à lire cette chronique qui dissèque avec acuité mon dernier travail.